Présent sur la scène de l’art contemporain depuis la seconde moitié des années 1990, Pascal Grandmaison s’est affirmé au cours des dernières années comme l’un des artistes les plus rigoureux et novateurs de sa génération.

L’artiste travaille l’installation, la vidéo et la photographie avec une minutie presque chirurgicale. Il élabore un univers artistique où s’entremêlent un langage visuel épuré issu de la veine conceptuelle et un regard distancé et précis sur un environnement contemporain. Pascal Grandmaison procède à l’analyse d’un monde dont il s’attache à nous rendre visible la part d’invisibilité qui souvent nous échappent dans lʼagitation de la vie du XXIème siècle. Pour lui, les détails cachés sont puissants et révélateurs. Par son objectif, les objets ordinaires évoquent des idées complexes et prennent des sens nouveaux.

L’illusion narrative contenue dans ses pièces s’estompe au profit d’une genèse du médium photographique et d’une mise à l’épreuve du regard que la sublimation de la lumière et la distorsion temporelle rendent palpables pour l’oeil et l’esprit. Subtil jeu de miroirs sans fin, son travail porte un regard poétique sur la manière dont le temps avec tous ses filtres conditionne le processus de perception. Dans ses vidéos Double brouillard (2007) et I See You in Reverse (2008), lʼaction de la première moitié du film est méthodiquement rembobinée dans la seconde, ce qui nous donne une perspective différente sur chacune des figures pendant quʼelles se déplacent. Le pouvoir de ses images sʼexplique en partie par cette ambiguïté, une qualité qui nous incite à escompter nos perceptions. Il y a un siècle, Walter Benjamin écrivait sur la capacité de la photographie à « faire ressortir des aspects de lʼoriginal qui échappent à lʼœil et ne sont saisissables que par lʼobjectif ».

Dans ses images, Grandmaison va plus loin et utilise lʼobjectif pour remettre en question lʼautorité de lʼinformation visuelle. Il nous fait réfléchir à notre façon de voir – certes avec nos yeux, mais aussi avec lʼœil sans doute perfectionné de lʼobjectif.

La photo et le cinéma ont toujours permis dʼétendre nos limites visuelles. Mais quelles sont-elles ? Comment les définir ? Peuvent-elles être dépassées ? Les images intrigantes de Grandmaison offrent des points de départ pour répondre à ces questions.

Une exposition rétrospective de Pascal Grandmaison a eu lieu au Casino du Luxembourg de janvier à mai 2011. En 2006, une exposition personnelle lui a été consacrée au musée d’art contemporain de Montréal, celle-ci a été montrée par la suite à la National Gallery of Canada. Il est représenté par la galerie René Blouin au Canada et Eponyme Galerie pour l’Europe.

PASCAL GRANDMAISON

Né en 1975, vit et travaille à Montréal, Canada.



Documents icone_pdf

Oeuvres disponibles Pascal Grandmaison 2015